24 mars 2021: La sagesse du cœur

Séminaire annuel 2020 – 2021 « Théories et pratiques du Care »

mercredi 24 mars 2021 de 15h à 17h

Session de séminaire en ligne (vous pouvez revoir la session en cliquant sur le visuel ci dessous): 

La sagesse du cœur : se déconstruire pour se construire

Rencontre et discussion autour des communications de:

Milagros Chavez: «Les intelligences intrapersonnelle et interpersonnelle et la théorie du care »
Leidy Yurany Latorre Roldán: «Du sujet de l’inconscient vers le sujet de la connaissance de soi»

Milagros Chavez est docteure en sciences de l’éducation (PhD. UQAM). De 1992 à 2013, elle a exercé comme professeure-chercheuse à l’Universidad de los Andes (Venezuela), dans les domaines de l’enseignement des sciences, de l’épistémologie et de l’éducation à l’environnement. Plus récemment, elle s’intéresse à la multidimensionnalité des processus cognitifs et de la vie, et plus spécifiquement, aux dimensions affectives, créatives et transcendantales. Voici le résumé de son intervention: « L’étude de notre rapport à l’autre nous confronte nécessairement à notre perception de nous-mêmes. De la même manière, travailler sur nous-mêmes nous amène à prendre conscience de l’importance de notre relation à l’autre. La théorie du « care » est une piste pertinente à inclure dans une dynamique de formation qui mêle deux types d’intelligence: interpersonnelle et intrapersonnelle. Dans cette présentation, j’essaierai d’approfondir cette dynamique, en me basant notamment sur mon expérience de personne exilée en quête de sens. » 

Leidy Yurany Latorre Roldan est une jeune chercheuse d’origine colombienne, titulaire d’un diplôme de Master en psychanalyse à l’Université Paul Valéry de Montpellier et d’un diplôme de Master en études culturelles à l’Université de Los Andes de Bogota. Elle poursuit actuellement des études dans le domaine de l’éducation et développe une méthodologie d’évaluation des compétences émotionnelles, destinée aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Voici le résumé de son intervention: « Dans un monde où les émotions sont réputées intangibles, impossibles à définir avec précision, où chercher ce qu’il y a de plus vrai en soi-même représente une culpabilité d`être trop ou pas assez, je m’intéresserai dans cette intervention à ce qui soutient l’audace d’être soi, en dépit de l’adversité. J’envisagerai en particulier un dispositif composé de neuf émotions qui permet de s’ouvrir à une possible guérison et de penser l’expérience du sujet en termes d’être plutôt que d’avoir. »

Rencontre organisée dans le cadre du Séminaire  
« Théories et pratiques du care : une éthique en action » 
Université Paul-Valéry et Université de Montpellier, équipes LLACS et LIRDEF

Contact : tepcare@gmail.com
Informations: https://tepcare.hypotheses.org
Page Facebook: @theoriesetpratiquesducare