Manifeste du care

par Luigina Mortari

1. Le care est une dimension essentielle de la vie humaine puisque sans le care, l’existence ne peut pas fleurir.

2. Prendre soin signifie prendre à cœur. Le fait de prendre à cœur la vie dans chacune de ses formes, nourrit et illumine de sens le chemin.

3. Venir au monde signifie faire l’expérience de la fragilité et de la vulnérabilité, l’expérience de se retrouver à donner forme au temps, se laissant guider par le désir du bien qui enrichit l’âme. Répondre à la nécessité du réel signifie prendre soin de soi, prendre soin des autres, du monde et de la nature.

4. Prendre à cœur soi-même signifie assumer la responsabilité de donner une forme à sa propre expérience, cultivant la vie de l’âme, afin de trouver la chlorophylle spirituelle qui dépend de la recherche des choses bonnes avec un penser sensible et un sentir limpide.

5. Prendre à cœur l’autre signifie offrir et partager des expériences qui l’aide à se procurer ce qui est nécessaire pour protéger la vie, pour réparer les blessures de l’être-là et pour cultiver les modalités permettant de réaliser avec plénitude les possibilités de l’exister.

6. Prendre à cœur le monde et la nature signifie assumer la responsabilité de donner une bonne forme à chaque lieu de l’habiter selon le principe du respect et de la simplicité essentielle, du partage solidaire et convivial.

7. Un bon soin est orienté par le désir de bien qui est le désir primaire de la vie. Le désir primaire constitue la mesure mesurante de l’agir avec soin.

8. Le désir de bien qui est propre au juste soin s’exprime dans des modes d’être : prêter attention à l’autre, écouter, donner du temps, agir avec délicatesse, montrer de la compréhension, procurer à l’autre ce dont il a nécessité, apporter réconfort, partager des bonnes expériences, avoir le courage pour les choix difficiles.

9. Les modes d’êtres propres à un bon soin trouvent leur nutriment dans un noyau éthique constitué par les vertus du soin : responsabilité, respect et gratuité. Se sentir responsable afin de répondre à l’appel de l’autre avec prévenance et sollicitude. Avoir du respect en concentrant son attention sur l’autre afin de trouver la manière d’agir qui soit en syntonie avec les directions de son être. Etre généreux afin de partager avec l’autre ce qui est essentiel pour faire de la vie un bon temps.

10. Etre-là avec soin, c’est chercher l’irrenonçable, pensant avec le cœur et agissant avec mesure au moment juste et avec une simplicité essentielle.

Ps: ce manifeste a été présenté par Luigina Mortari, Professeure des Universités en Sciences de l’éducation à l’Université de Vérone (Italie), lors du colloque “Théories et pratiques du Care” ayant eu lieu les 22 et 23 novembre 2018 à l’Université Paul-Valéry de Montpellier. Le texte a été distribué à chaque participant et a pu être discuté lors des échanges.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.